© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon
  • Vimeo Social Icon

Johnny Seyx

Johnny Seyx Cie Superfluu

La Cie SUPERFLUU se donne beaucoup de mal pour faire croire qu'ils sont nombreux, mais en réalité, la Cie SUPERFLUU, il n'y a qu'un seul hominidé dedans, et c'est déjà pas mal. Cet hominidé, il s'appelle Johnny, comme le chanteur mort, mais vous pouvez l'appeler Joni si vous n'aimez pas le rock. D'ailleurs ça n'a rien à voir, Johnny c'est le prénom de Johnny Seyx, le tout premier personnage qu'a incarné Johnny, alors ça lui est resté, et tout le monde l'appelle Johnny Seyx.

Alors pour une meilleure entente entre la solidarité de tout un chacun, cet homme nous l'appellerons Johnny Seyx, même si l'état civil a voulu lui donner un autre nom, rien ne sert de brouiller les pistes en le dévoilant à la face de la galaxie et d'ailleurs tout le monde s'en moque. 

Voyons voir plutôt une douce biographie de Johnny Seyx.  

LA VIE ET L'OEUVRE DE JOHNNY SEYX

Né d'une mère sympatoche et d'un père franchement tip-top, à moins que ce ne soit le contraire, Johnny Seyx réalise très vite son talent : il est ambidextre des deux mains, sauf de la gauche.

Après des études en science  politique et une formation de charpentier bois, Johnny tombe dans le théâtre un peu par hasard, beaucoup par chance. En 2010, il crée son premier spectacle, sobrement intitulé les Lectures érotiques de Johnny Seyx, lectures théâtralisées qu'il fait tourner avec l'aide du Collectif La Palette dont il est l'un des initiateurs. Parallèlement, il poursuit son activité de charpentier, qu'il décide finalement d'arrêter en 2012 pour se consacrer à l'écriture puis la mise en scène de sa première pièce de théâtre : L'Antédiluvienne. Il monte alors la Cie du Déluge, structure éphémère qui portera quatorze fois la pièce sur scène durant l'été 2012.

Encouragé par le succès de la pièce et l'enthousiasme du public, Johnny entreprend de se former au spectacle vivant et rejoint dès la fin 2013 et jusqu'à l'automne 2014 le projet du Rafiot, OVNI structurel et artistique, formation entièrement autogérée et assidue aux milles facettes du spectacle : clown, corps, manipulation d'objets, voix, écriture, création…

Un peu plus confiant et grandi par cette fabuleuse expérience de formation, Johnny se lance dans la création d'un spectacle aussi fou qu'ambitieux : les cours du Professeur Van de Fruüt. Pièce de théâtre mi-écrite, mi-improvisée, le professeur Van de Fruüt doit répondre aux interrogations du public sans jamais savoir à l'avance comment le cours va se finir.

Initié au sein du Rafiot, Johnny monte son nouveau spectacle pour La Dérive, festival itinérant le long de la Loire, dont il participe à la création.

En octobre 2014, il fonde avec sa consoeur P. W. la cie Les égarnements, association porteuse de spectacle et structure de formation aux arts du jeu. Johnny y organise et participe à une formation éprouvante et intensive de six mois qui marquera à jamais sa façon d'aborder la scène, le public et tout ce qui unit ces deux là. Trop présent à son goût dans une structure qu'il souhaite autogérée, Johnny quitte finalement les égarnements un an seulement après sa création et se retrouve ainsi tout seul, sans compagnie. Ce qui ne l'empêche pas de jouer.

Tout en poursuivant les représentations du Professeur Van de Fruüt, Johnny est de plus en plus sollicité pour des représentations au cas par cas, interventions sur mesure : fort de sa capacité d'improvisation et de son débit de parole inextinguible il est appelé dans des rôles aussi divers que d'été. Il devient tour à tour guide loufoque pour des visites historiques décalées, commentateur survolté de courses d'avirons, animateur innatendu de régate de godilles, super-héros de la ville de Tours, speaker burlesque pour chorales en chantier, commissaire-priseur à la petite semaine ou encore conférencier-médiateur pour projet scandalo-novateur. Et j'en passe.

Artiste de théâtre de rue, comédien, metteur en scène, auteur, improvisateur et un peu tout le reste aussi, Johnny Seyx n'hésite pas à parler de lui à la troisième personne lorsqu'il écrit sa biographie officielle. A vrai dire il en a un peu honte, il aurait beaucoup aimé que ce soit son biographe qui s'en charge, mais en attendant que ça n'arrive jamais, il se rassure en se disant que la vie c'est pas de la rigolade et qu'il faut bien garnir un peu le site Internet de sa toute nouvelle compagnie : la Cie SUPERFLUU !

Et puis l'histoire est ainsi faite qu'elle n'arrive pas à s'arrêter avant la fin de l'histoire. Alors que le succès, la gloire et les portes de la sérénité s'ouvrent à la Cie SUPERFLUU, Johnny Seyx, véritable pilier de la compagnie dont il est le seul membre décide d'intégrer la FAIAR. La suite est encore à suivre, et pourvu que ça dure !